1 EUR = 4.3 PLN

La Pologne est le paradis des pêcheurs à la ligne. Les lacs de la Mazurie (Mazury) ou les rivières à truites de la Poméranie (Pomorze) comptent parmi les lieux de pêche les plus attractifs en Europe et plaisent par leur charme incomparable


Tout amateur de poissons salmonidés (Salmonidae) a le choix parmi de nombreux lieux de pêche en rivière. La truite fario (Salmo trutta m. fario) et l’ombre commun (Thymallus thymallus) se rencontrent dans les cours d’eau des Sudètes (Sudety). Plus à l’est, dans les Beskides (Beskidy), vous trouverez de nombreuses pêches où pullulent les salmonidés, à commencer par la rivière Sola, à l’ouest de cette région de montage, jusqu’au Dunajec, dans sa partie centrale, où vous pouvez attraper de magnifiques spécimens de huchons (Hucho hucho). Plus encore à l’est, dans les Bieszczady, on rencontre les riches pêches du San et de ses affluents.
En Poméranie, les lieux de pêche n’en sont pas moins attractifs. Dans les fleuves côtiers qui se jettent dans la Baltique, il vous sera facile de capturer de remarquables truites de mer (Salmo trutta m. trutta). La Poméranie tout entière est en fait le royaume de la truite. En Pologne, les salmonidés ne peuvent être pêchés qu’au moyen de leurres. Dans nombre de lieux de pêche, et notamment dans les régions montagneuses, il n’est permis de pêcher qu’à la mouche artificielle, sans utilisation d’aucun plombage. Partout ailleurs, d’excellents résultats sont obtenus au lancer léger et au lancer ultra léger. Pour plus de détails sur la pêche des poissons salmonidés, nous vous demandons de consulter le guide intitulé « Wody krainy pstraga i lipienia » (« Les eaux où abondent la truite et l’ombre »), publié par la Direction générale de l’Association polonaise de la Pêche sportive » (Varsovie 1997).

Les carnassiers de plaine se rencontrent dans la région lacustre de Mazurie (Pojezierze Mazurskie). On y trouve des brochets (Esox lucius), des anguilles (Anguilla anguilla) et des perches (Perca fluviatilis). De belles pièces de poissons de ces espèces peuvent être capturées dans chacun des mille lacs de la région. Bien qu’il soit possible d’y utiliser des appâts naturels, un petit poisson vivant ou mort, la manière la plus courante de pêcher est le lancer à la cuillère et à la dandinette.
Il est possible de rencontrer, dans la plupart des cours d’eau et des réservoirs de barrage, des silures (Silurus glanis) pesant plusieurs dizaines de kilogrammes. On peut les pêcher soit à l’aide d’une ligne fixée au sol et munie d’un grand appât naturel (p. ex. une botte de vers de terre), soit au moyen d’une solide canne à lancer. Un autre poisson carnassier de grand intérêt est le sandre (Stizostedion lucioperca), qu’il est facile de trouver dans tous les plus grands cours d’eau de plaine et dans les retenues. On le pêche soit avec une ligne fixée au sol et appâtée avec un petit poisson mort, soit au lancer.

Tous ceux qui préfèrent pêcher les poissons à pature paisible trouveront de quoi s’occuper en Pologne. Le vigoureux et vaillant barbeau (Barbus barbus), que l’on rencontre dans presque tous les cours d’eau de Pologne, est pêché à l’asticot, au pois et au fromage. Le superbe chevesne (Leuciscus cephalus), qui vit dans les nombreuses petites rivières au courant rapide du sud et du nord du pays, peut être capturé au pain, grain, au fruit, à l’appât animal, mais aussi à la cuillère, à la dandinette et à la mouche artificielle. Partout à travers le pays il est possible de pêcher l’ablette (Rutilus rutilus), la brème (Abramis brama) et l’ide (Leuciscus idus). On rencontre facilement de magnifiques spécimens de carpes (Cyprinus carpio) dans la quasi-totalité des lacs et des cours inférieurs des fleuves et rivières.

Les passionnés de pêche en mer peuvent en tout point de la côte de la mer Baltique, longue de plus de 500 km, gagner le large sur un bateau pour y pêcher le cabillaud (gadus morhua callarias), et ce aussi bien à l’appât vivant (petits poissons) et de viande qu’au lancer à la cuillère lourde. À la charnière des mois de mai et juin, les orphies (Belone belone) – poissons pouvant atteindre un mètre de long – font leur apparition dans la baie de Puck.
Les eaux côtières abondent en poissons d’eau douce de différentes espèces, et notamment les perches, les truites arc-en-ciel (Oncorynchus mykiss), les saumons (Salmo salar) et les truites de mer.

Il reste encore la pêche sous la glace. Pendant toute la période où les rivières et les plans d’eau sont recouverts d’une couche de glace, il est possible de pêcher au trou des espèces variée de poissons, entre autres les ablettes et les perches. La pêche du corégone lavaret (Coregonus lavaretus) dans les profonds lacs aux eaux claires de Mazurie, au moyen d’un leurre spécial, procure un plaisir particulier.
Pêcher en hiver est en Pologne aussi populaire que pendant les autres saisons, aussi la pêche y est-elle ouverte tout au long des douze mois de l’année. Il s’avère donc possible d’y vivre une expérience inoubliable, la canne à pêche à la main, à n’importe quel moment de l’année.

Pour de plus amples renseignements sur les conditions de pêche en Pologne, vous pouvez vous adresser à l'Association Polonaise de la Pêche Sportive : tél.: 0048-22-620 89 66, ul. Twarda 42, 00-831 Warszawa

Lien

 

Planifiez votre voyage

Planifier un voyage
Combien de personnes?
1
Pour combien de temps?
2 jours
Je souhaite recevoir la newsletter

Notre adresse

Organisation Polonaise de Tourisme à Bruxelles
Av. de la Renaissance 20 bte 25
1000 Bruxelles

Ouvert au public du mardi au jeudi, de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 16h00