Ancienne ville Hanséatique

Gdansk - anciennement connue sous son nom allemand de Danzig - est une ville magnifique riche d'une histoire séculaire. Jadis une des plus importantes villes Hanséatiques elle entretenait des liens culturels et commerciaux intenses avec ce qui est aujourd'hui la Belgique et les Pays-Bas. Gdansk est la capitale de la Poméranie et est situé en bordure de la Mer Baltique. C'est une des destinations les plus populaires en Pologne. La ville possède maintes richesses historiques, musées, églises et galeries. Surtout la Rue Longue (Ulica Dluga) et la Place du Long-Marché (Dlugi Targ) sont des lieux très prisés par les visiteurs. On y trouve beaucoup de bâtiments remarquables datant de la période hanséatique. L'endroit idéal pour bien profiter des bienfaits de la mer est la plage de sable entre Sopot et Gdansk Nowy Port. On y trouve un grand nombre de sentiers de randonnées et pistes cyclables. Qui plus est Gdansk, comme beaucoup de ville Polonaises, connaît une intense vie nocturne avec beaucoup de discothèques, cafés et terrasses.

Les multiples facettes de Gdansk
Apprenez à connaître l'histoire millénaire de cette remarquable ville portuaire au bord de la Mer Baltique. Regardez droit dans les yeux du dieu de la mer Neptune - trônant sur la fontaine qui porte son nom. Promenez vous sur Dlugi Targ  (la Place du Long-Marché), bordée de façades aux couleurs pastels datant du dix-septième et dix-huitième siècle, par ci par là décorées de feuilles d'or. Pour ceux qui ont vu le film Die Blechtrommel (Le Tambour) ou ont lu le livre du même nom de Günther Grass, ils revivront des souvenirs particuliers dans les pas du petit personnage central au caractère bien trempé Oscar. Aussi on y percevra encore l'atmosphère du mouvement révolutionnaire ouvrier Solidarnosc, né dans cette ville.

Trois quartiers historiques
La Vieille Ville de Gdansk est divisée en trois quartiers historiques, dont celui de la Capitale (Glowne Miasto) est le plus intéressant pour les visiteurs. Au nord se situe la Vieille Ville (Stare Miasto) et au sud l'Ancienne Banlieue (Stare Przedmiescie). Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce n'est pas dans la Vieille Ville que naquit Gdansk mais bien dans le quartier de la Capitale. Au début les deux quartiers se développèrent séparément, mais sous le commandement de l'Ordre Allemand, les deux entités se sont confondues. La Capitale devint plus allemande là où dans l'enceinte de la vieille ville habitaient plus les Polonais. Contrairement à la Capitale, on n'entreprit pas à la fin de la Deuxième Guerre mondiale de reconstruire la Vieille Ville selon les fastes d'antan. L'Ancienne Banlieue a pris naissance lorsque Gdansk connut un important essor entre le quinzième et le dix-septième siècle.

Gdansk - ville ouverte
La ville jouissait pendant son "âge d'or" d'un statut de république citadine. Les cultures et groupes ethniques s'y mélangeaient. L'atmosphère de tolérance et de richesse issues du commerce ont contribué au développement des arts, de la culture et de la science. De nos jours on peut admirer les œuvres de brillants artistes locaux dans les musées, les églises et les galeries. Ces œuvres et les nombreux endroits historiques témoignent du riche passé de Gdansk. Le souvenir à des évènements historiques plus récents est développé dans une exposition multimédia souterraine "Roads to Freedom", donnant une image des évènements en Pologne entre la fin de la Deuxième Guerre mondiale en 1945 et la chute du communisme en 1989. L'exposition détaille le long combat du peuple polonais pour la liberté et la justice et la naissance du premier syndicat indépendant, Solidarité, précurseur d'une avalanche d'évènements donnant lieu à un nouveau tournant tant en Europe que dans le Monde.

La Triville
Gdansk constitue avec Gdynia et Sopot une agglomération urbaine appelée Triville (Trojmiasto). Là où Gdansk est un monument historique, Gdynia est un port moderne et Sopot une élégante cité balnéaire.

Concernant l'Histoire de Gdansk

L'Histoire de Gdansk remonte à plus de mille ans. De par sa position au croisement d'importantes routes commerciales, tant par terre que sur mer, la ville a joué un rôle en tant que lieu de rencontres de différentes cultures, de nationalités et de religions les plus diversifiées.
La première fois que le nom de Gdansk apparaît sous forme écrite remonte à l'année 997. Dans la deuxième moitié du dixième siècle un campement fut établi, figurant également comme forteresse militaire et port.


L'Ordre Allemand
Dans la foulée d'un commerce sans cesse plus important se sont crées des corporations et très vite Gdansk devint la principale ville de Poméranie. Même pendant la prise de la ville par l'Ordre Teutonique  en 1308,  Gdansk  a continué à se développer. En 1361 elle rejoint la Hanse, une association coopérative entre commerçants et villes crée en Europe du Nord. Cela contribua grandement à l'essor du commerce et renforça la position de la ville.
Après la défaite de l'Ordre Allemand en 1410, Gdansk fut incorporée en 1457 à la Couronne de Pologne. En signe de reconnaissance pour les grands mérites de la ville, le roi Kazimierz Jagiellonczyk attribua à la ville plusieurs privilèges, dont l'indépendance en tant que ville autonome.


L'Age d'Or
Les  trois cent ans qui suivent sont communément appelés "l'âge d'or" de Gdansk. Pendant cette période la ville était une des plus riches et plus importantes en Europe. La liberté des cultes née au seizième siècle, a changée la ville en un melting pot de diverses nationalités et religions. Cette "communauté des différences" a largement contribué au développement futur de la ville. A cette époque Gdansk fut un des rares endroits au monde où régnait une telle atmosphère de tolérance.   
Les guerres avec la Suède et les divisions de la Pologne au dix-huitième siècle ont causés beaucoup de tord à la Pologne. En 1793 la ville fut séparée de la Pologne et annexée à la Prusse. Ce qui en suivit était une longue période de déclin, en cause également les guerres Napoléoniennes.


Deuxième Guerre mondiale
Lors du Traité de Versailles, on proclama en 1919 la République de Gdansk, plus connue à l'international comme Danzig. Il en résulta que la cité faisait à nouveau partie de l'élite des villes portuaires en Europe. Lorsqu'en 1933 les nazis conquièrent le pouvoir en Allemagne, Gdansk devint la cible d'une terreur fasciste sans cesse grandissante.
Le 1 septembre 1939, vers 4.30h du matin, la Deuxième Guerre mondiale débuta à Gdansk, lorsque le cuirassé allemand Schleswig-Holstein ouvrit le feu sur le poste de douane polonais situé sur la presqu'île de Westerplatte. La résistance héroïque sur Westerplatte et dans les bureaux de la poste polonaise en ville, sont un nouvel épisode tragique de plus dans l'Histoire de Gdansk.


Idéaux de Liberté
La guerre et la bataille extrêmement rude lors de la libération de la ville, ont fait que Gdansk en 1945 était quasi totalement détruite. La reconstruction a pris des dizaines d'années, mais il en résulta que la ville retrouva sa gloire d'antan. Gdansk réussit à capter à nouveau l'attention du Monde et devint le symbole des idéaux de Liberté des Polonais.
A partir de 1945 la Pologne rejoint le "Bloc de l'Est" dominé par l'Union Soviétique. Pendant la période entre la fin de la Deuxième Guerre mondiale et finalement la chute du communisme en 1989, les habitants de Gdansk se sont rebellés pas moins de sept fois contre le commandement communiste.  

Solidarnosc
En 1980 naquit à Gdansk le premier syndicat libre Solidarnosc, dirigé par le charismatique électro mécanicien Lech Walesa, qui reçut en 1983 le Prix Nobel de la Paix et fut Président de Pologne de 1990 à 1995. Les grèves sur le chantier Lénine de l'époque, au mois d'août 1980, étaient le signe du début de la fin de l'ère communiste en Pologne et même à travers l'Europe.
Après la disparition du Rideau de Fer la ville de Gdansk devint rapidement une des destinations touristiques les plus prisées en Pologne. Majestueuse, dynamique et chaleureuse, elle mérite à coup sûr à nouveau le titre de "Perle du Nord".

La culture à l'état pur

L'histoire millénaire de Gdansk était non seulement une époque de commerçants mais également d'artistes. De nos jours Gdansk est restée une ville qui affectionne les Arts et qui a une longue tradition théâtrale et possède des salles de cinéma modernes. L'opéra et la musique classique y sont également bien représentés. Les différents festivals organisés principalement pendant la saison estivale attirent la grande foule. Le soir le ciel est souvent illuminé par d'éclatants feux d'artifices des plus romantiques.

Un choix parmi l'agenda culturel annuel

Heineken Open'er Festival (fin juin/début juillet). Quatre jours de festival pop avec des dizaines de groupes dont certains de renommée mondiale: se tient sur le tarmac de l'aéroport de Gdynia-Kosokowo. Renseignements: www.gdansk-life.com (Anglais).

Gdansk Musical Summer (juillet-août). Une série de concerts classiques par des musiciens venus des quatre coins du monde, dans une location à vous couper le souffle: l'amphithéâtre sur les rives de la rivière Motlawa. Renseignements: www.filharmonia.gda.pl (Anglais et Polonais).

International Festival of Organ Music at the Oliwa Cathedral (juillet-août). Des virtuoses de classe mondiale interprètent de la musique d'orgue contemporaine et classique. Renseignements: www.gdanskie-organy.com (Anglais, Allemand, Polonais).

FETA International Festival of Open Air and Street Theatre (mi-juillet). Des représentations à petite et grande échelle dans un environnement authentique dans les rues historiques de Gdansk. Renseignements: www.feta.pl (Anglais, Polonais).

‘Baltic Sail’ International Sailing Rally (fin juillet). Un spectacle de voile haut en couleur dans le cœur historique de la ville de Gdansk: régates, parade de grands navires, festival shanty.

Festival  Shakespeare (début août). Interprétations polonaises et internationales de pièces de théâtre du Barde, qui en Pologne est appelé Szekspir. Renseignements: www.teatr-szekspir.gda.pl (Anglais et Polonais).


Marché Saint Dominique (trois premières semaines d'août). "Festival total" exubérant, datant du treizième siècle, où toutes les expressions d'art et d'amusement ont leur place. Plus de renseignements: www.gdansk-life.com (Anglais et Polonais).

Dans les environs immédiats:


Gdynia Beach Party  (mi-août). Les meilleurs DJ's trance, techno and house sur terre, une garantie pour le festival de plage le plus chill de Pologne.
Sopot Festival (septembre). Un des plus anciens festivals de musique populaire en Europe.
Gdynia Film Festival (septembre). Un de plus prestigieux festivals de films en Pologne.

Comment s'y rendre ?
L'avion est le moyen le plus rapide pour aller à Gdansk.
LOT Polish Airlines propose des vols entre Bruxelles et Gdansk avec un une escale  à Varsovie.
Lufthansa a des vols entre Bruxelles et Gdansk avec une escale généralement à Francfort ou à Varsovie.

L'aéroport de Gdansk se situe à 15 km de la ville

Gdansk Lech Walesa Airport
ul. Slowackiego 200
phone: (+48 58) 348 11 63
fax: (+48 58) 345 22 83
www.airport.gdansk.pl

Transport de l'aéroport vers la ville et vice versa

Train

SKM est un train qui relie les trois villes - Gdansk, Sopot, Gdynia et fonctionne comme un metro situé au sol. Une autre ligne SKM relie l'aéroport avec le quartier Gdansk - Wrzeszcz (toutes les 30 mlinutes).

Plus d'info: www.airport.gdansk.pl

 

Taxi
Le trajet le plus facile entre l'aéroport et la ville est le taxi. L'emplacement des taxis se situe immédiatement devant le terminal des passagers de l'aéroport. Un trajet en taxi de l'aéroport vers le centre de Gdansk ou vice versa revient à environ 45 zloty.
Bus
Le bus n° B roule toutes les 30 minutes entre l'aéroport et le centre de Gdansk (arrêt Porte Haute / Brama Wyzynna). Un trajet simple coûte environ 2,50 zloty.
Shuttle
Gdansk Shuttlebus propose ce qu'on appelle des "shared airport fares", où les tarifs sont moins chers au fur et à mesure que le nombre de passagers augmente. Tél. + 48 506 175 495.


Logement
La popularité sans cesse grandissante de Gdansk comme destination touristique se reflète dans l'offre grandissante en matière d'hébergement. Allant d'hôtels cinq étoiles à des bed & breakfast en passant par des pensions élégantes dans des bâtiments historiques à des auberges de jeunesse bien situées: la ville dispose de tout ceci.

Hôtels et pensions
Auberges de jeunesse et campings
Villas, Bed & breakfasts
Logements étudiants
Hostels

Manger et boire
Gdansk dispose d'endroits pour se restaurer pour tous les budgets, que cela soit des lieux modernes et à la mode ou plus traditionnels. Comme on peut s'y attendre dans une ville portuaire, ce ne sont pas les restaurants où on sert du poisson qui manquent, mais les plats de viande ne manquent pas non plus. Dans les établissements plus modernes, il est possible de commander des plats végétariens.
En plus des restaurants servant une cuisine traditionnelle polonaise, une cuisine internationale et les fastfood de plus en plus nombreux, c'est la cuisine italienne qui est la plus présente à Gdansk et principalement les pizzerias.
Les amateurs d'une petite boisson, que cela soit un excellent cappuccino ou une petite bière locale, ne devront pas chercher longtemps un lieu adéquat à Gdansk.
Parmi les endroits les plus importants et agréables où on trouve facilement restaurants, cafés ou terrasses on peut mentionner la Place du Long-Marché et la Rue Longue avec les rues avoisinantes, ainsi que la rue de Marie et les berges de la rivière Motlawa.

Restaurants
Pizzerias
Fastfood, bars
Tearooms, cafés
Pubs

Shopping


Ambre
Gdansk est une ville qui profite d'une popularité sans cesse grandissante en tant que destination touristique. Elle compte sur son territoire beaucoup de magasins où on peut acheter des souvenirs et des spécialités locales. Le produit le plus célèbre est l'ambre, aussi appelé "l'or de la Baltique". L'ambre n'est pas une pierre, mais une résine fossilisée, provenant d'un conifère. La Mer Baltique côté Polonais, les Etats Baltes et l'Allemagne sont les endroits où l'on trouve le plus d'ambre au monde. C'est la raison pourquoi, il y a tellement de magasins à Gdansk où on peut acheter de l'ambre ou des bijoux décorées avec de l'ambre. Ces derniers sont très nombreux dans la rue Mariacka. Il n'est pas aisé pour un non averti de distinguer l'ambre du plastic. Deux conseils: n'achetez jamais une pierre qui a une forme trop parfaite et achetez plutôt dans un magasin et pas auprès d'un vendeur ambulant qui vous propose un "very special prize".


Goldwasser
Une liqueur sucrée à base de plantes avec une teneur en alcool de 40 %, où flottent des paillettes d'or à l'intérieur de la bouteille. La production de cette boisson remonte au seizième siècle, période pendant laquelle on attribuait à l'or des propriétés médicales. La tradition veut que cela soit Neptune, dont la statue figure au sommet de la fontaine en face de l'Hôtel de Ville de Gdansk, qui en soit l'inventeur. Le Dieu de la Mer était tellement irrité du fait que les passants jetaient sans cesse des pièces de monnaie dans la fontaine qu'un beau jour, il frappa avec son trident la surface de l'eau. Le choc fut tellement puissant que les pièces de monnaie changèrent en paillettes d'or.

Gdansk : la connexion belge (et néerlandaise).
Comme beaucoup de villes dans la Belgique actuelle, Gdansk était membre de la Hanse, l'association coopérative entre commerçants et villes portuaires d'Europe du Nord à la fin du Moyen Age. Il existait un puissant courant commercial datant du 15-ième et 16-ième siècle entre les villes belges et Gdansk. Le commerce atteint son apogée pendant le 17-ième siècle où pas moins de deux mille navires flamands et néerlandais accostaient au port de Gdansk. La ville était à cette époque non seulement la plus importante de Pologne mais de toute la Mer Baltique. Il est parfaitement possible de voir encore de nos jours des traces de cette connexion flamande-néerlandaise à travers la ville. C'est ainsi que la Porte Verte (Brama Zielona) fut bâtie avec des briques provenant du Plat-Pays. Ces pierres étaient employées pour alourdir les navires lorsqu'ils venaient charger du blé au port de Gdansk.
La fontaine de Neptune et la Porte d'Or (Zlota Brama) sont l'œuvre de l'architecte flamand Abraham van den Blocke et sur la Place du Long-Marché (Dlugi Targ) on peut encore admirer plusieurs façades où l'influence architecturale du Plat-Pays est visible. La plus connue est sans hésitation la Maison Dorée, qui par ailleurs est blanche avec un encadrement de couleur verte mais avec des ornements dorés. Ce magnifique bâtiment a également été conçu par l'architecte Van den Blocke pour le riche commerçant et mécène Jan Speyman. On peut lire tout en haut sur la façade en lettres d'or "Thue recht und scheve niemand", ce qui en néerlandais du 17ième siècle signifie " Faites le Bien et ne craignez personne".

Le frère Isaac van den Blocke et le père Guillaume ont aussi laissé des traces de leur passage à Gdansk. On raconte, que la tradition de la vodka aurait des origines néerlandaises. Elle aurait vu le jour où à Gdansk on a essayé de distiller du genièvre mais alors avec des pommes de terre comme matière première. Encore un dernier lien d'origine néerlandaise: lorsque entre 1919 et 1939 Danzig était une République la monnaie qui y avait cours était le florin.


Les principales attractions de Gdansk

La Rue Longue (Ulica Dluga) et la Place du Long-Marché (Dlugi Targ) se situent au cœur de Gdansk et forment ensemble ce qu'on appelle la Voie Royale (Trakt Krolewski). Il s'agit sans aucune hésitation d'une des plus belles rues de la ville. Ici habitaient les plus riches patriciens et quasiment chaque immeuble a une histoire à raconter. Les plus anciennes maisons datent du Moyen Age, mais la plupart sont d'une époque plus récente. Les maisons de la Rue Longue sont caractéristiques de la ville de Gdansk et sont toutes richement décorées, d'armoiries familiales, de figures allégoriques ou de silhouettes de personnages légendaires. Les principaux bâtiments civils sont l'Hôtel de Ville et la Cour d'Artus (Dwor Artusa) situés à la Place du Long-Marché.

La Porte Haute
La Porte Haute (Brama Wyzynna) a été construite en 1588 et fonctionna comme entrée côté ouest vers la vieille ville de Gdansk. Elle se situe au début de la Voie Royale qui mène à travers la Rue Longue (Ulica Dluga) et la Place du Long-Marché (Dlugi Targ) vers la Porte Verte (Brama Zielona). La Porte Haute est de style Renaissance. Les ornements qui décorent la porte sont de la main du sculpteur et architecte Willem van den Blocke, né à Mechelen, père d'Abraham van den Blocke, qui a construit de si nombreux bâtiments à Gdansk.

La Porte Dorée
La Porte Dorée (Zlota Brama), construite entre 1612 et 1614 par Abraham van den Blocke est de style Renaissance. Il s'agit de la deuxième porte de la Voie Royale. Les huit sculptures en pierre formant l'avant-toit  - quatre de chaque côte du bâtiment - ont été ajoutées en 1648 et sont l'œuvre de Piotr Ringering. Elles illustrent une représentation allégorique des vertus des citoyens de Gdansk. Les statues avec vue sur la Rue Longue symbolisent : la Sagesse, la Justice, la Piété, la Concorde. Celles regardant en direction de la Porte Haute sont : la Paix, la Liberté, la Prospérité et la Gloire.

La Porte Verte
La Porte Verte (Brama Zielona) est peut-être la plus imposante des portes de Gdansk. Elle fut construite entre 1568 et 1571 dans une variante néerlandaise du style maniériste. Il s'agit d'un mouvement architectural d'inspiration italienne en vogue à la fin de la Renaissance. Les architectes (Regnier d'Amsterdam et Hans Kramer de Dresde) la destinaient initialement comme résidence royale pour monarques visitant Gdansk. Elle ne servit hélas qu'une fois en tant que telle, lorsque la nouvellement couronnée reine Marie Louise Gonzaga de Pologne séjourna brièvement à Gdansk en 1646, de passage en provenance de France et se rendant auprès du roi Ladislas IV qu'elle épousa un an auparavant. La Porte Verte abrite de nos jours le Musée National ainsi que les bureaux de Lech Walesa.

La fontaine de Neptune
La fontaine de Neptune se trouve depuis 1633 en face de la Cour d'Artus et est avec la Porte de la Grue le symbole de Gdansk. La statue et la fontaine sont l'œuvre de l'architecte flamand Abraham van den Blocke. Un siècle plus tard Johan Karl Sender lui ajouta tout un ensemble de créatures marines en style Rococo. La tradition veut que cela soit Neptune qui fut "l'inventeur" de la célèbre Goldwasser, la liqueur de plantes qui contient des paillettes d'or. Le Dieu de la Mer était tellement irrité du fait que les passants jetaient sans cesse des pièces de monnaie dans la fontaine qu'un beau jour il frappa avec son trident la surface de l'eau. Le choc fut tellement puissant que les pièces de monnaie changèrent en paillettes d'or pour briller désormais dans cette liqueur à base de plantes tellement appréciée.

L'Hôtel de Ville de la Capitale
L'Hôtel de Ville de la Capitale fut construit à la fin du 13-ième début du 14-ième siècle, mais un incendie en 1556 en détruisit une grande partie. Un observateur attentif remarquera divers styles d'époques distinctes. Le style Néerlandais-Maniériste de la façade caractérise la prospérité et le statut de Gdansk. Beaucoup de meubles de l'époque, fréquents à travers le continent européen,  furent préservés. La salle la plus imposante du bâtiment est la Salle Rouge. Le plafond est orné de 25 représentations symboliques, peintes par Isaac van den Blocke (le frère d'Abraham, fils de Willem). La tour de l'Hôtel de Ville abrite un carillon, une réplique à l'identique de celui datant du 17-ième siècle. Le bâtiment est de nos jours le siège du Musée d'Histoire.

L'Hôtel de Ville de la Vieille Ville
Initialement Gdansk était constituée par deux parties indépendantes l'une de l'autre : la Capitale et (contrairement à ce qu'indique le nom) la Vieille Ville. Chacune disposant d'un collège communal et d'un Hôtel de Ville séparé. Celui de la Vieille Ville fut érigé à la fin du 14-ième siècle, mais le bâtiment actuel, conçu par le Flamand Antoon van Obberghen, date de la fin du 16-ième. Le célèbre astronome (et brasseur) Jan Hevelius (1611-1687) y exerça divers mandats dont celui de bourgmestre. A l'intérieur on trouve un grand hall avec de belles peintures au plafond représentant des scènes allégoriques ainsi qu'un escalier monumental. Aujourd'hui il abrite le Centre Culturel de la Mer Baltique.

La Maison Dorée
La Maison Dorée, qui par ailleurs est blanche avec un encadrement de couleur verte mais avec des ornements dorés, est une des plus belles demeures de Gdansk. Elle fut construite en 1609 pour Jan Speyman, bourgmestre de la ville et commerçant prospère aimant les Arts. Le bâtiment fut construit par Abraham van den Blocke, également responsable d'une partie des décorations de la façade. Il se raconte que l'on peut parfois apercevoir dans les couloirs un fantôme illuminé. Il s'agirait de l'esprit de l'épouse de Jan Speyman, Judyta, chuchotant les mots gravés sur la façade en Néerlandais du 17-ième siècle : "Thue recht und scheve niemand",  (Faites le Bien et ne craignez personne).

La Porte de la Grue
La Porte de la Grue (Zuraw) est incontestablement le bâtiment le plus représentatif de Gdansk et elle est en quelque sorte le symbole de la ville. Elle fut érigée au milieu du 15-ième siècle. A côté d'être une porte d'entrée vers la ville elle servait aussi à charger et décharger les marchandises des bateaux à quai. Deux grandes roues de cinq mètres de diamètre, actionnées par des hommes se trouvant à l'intérieur des roues mêmes, servaient de moteur. Elles permettaient de soulever des charges de 2000 kg. Ce bâtiment portuaire historique abrite de nos jours le Musée National Maritime.

La Basilique de Marie
L'église de la Sainte Vierge Marie, aussi appelée la Basilique de Marie (Bazylika Mariacka), est la plus grande église en brique au monde. La basilique fut construite entre 1343 et 1502 par phases successives. A l'intérieur on peut trouver des œuvres d'art du Moyen Age en style baroque. Comme point d'orgue on peut y admirer une Pietà en pierre datant d'environ 1410 ainsi qu'une copie du Jugement Dernier de la main de Hans Memling, une horloge astronomique, construit par Hans Düringer et un autel. L'église a une longueur de 105 m et les voûtes se situent à une hauteur de 19 m du sol. La tour principale culmine à 77 m d'altitude. Elle comporte une galerie d'où on a un panorama sur la ville. Il vous faudra gravir 400 marcher pour profiter de la vue.

La Rue Mariacka
La Rue de Marie (Ulica Mariacka) est une des plus belles rues de Gdansk. Elle part de la Basilique de Marie en direction du Long Quai (Dlugie Pobrzeze) et la Porte médiévale de Marie (Brama Mariacka). La rue pittoresque est pavée de cailloux et est bordée de maisons richement décorées construites en son temps par de riches commerçants et orfèvres. La rue a beaucoup inspiré peintres et écrivains et sert souvent comme décor de films. On y trouve une multitude d'échoppes où on vend de l'ambre.

Le Grand Arsenal
Le bâtiment ressemble à une longue rangée de maisons patriciennes, mais fut initialement conçu comme dépôt. Il  date du 17-ième , lorsque Gdansk était prospère et pouvait se permettre même la construction d'un dépôt par un architecte de renom, dans ce cas précis le Flamand Antoon van Obberghen, au nom prédestiné (aussi connu sous le nom de Opberghen). On y rangeait des fusils, des boulets de canon et toutes sortes d'armements. Aujourd'hui le site est devenu un centre commercial et à l'étage se trouve l'Académie des Beaux Arts.

L'Eglise Saint-Nicolas
L'Eglise Saint-Nicolas est la plus ancienne église de Gdansk : elle remonte au 12-ième siècle. L'église fut la seule à ne pas avoir été endommagée pendant la Deuxième Guerre mondiale. Elle est de style gothique avec un intérieur en style baroque. A travers les âges elle fut administrée par les Dominicains. En 1260 le pape Alexandre IV donna l'autorisation d'y organiser des festivités. Ce fut le début du marché Saint-Dominique, qui chaque année s'y tient au mois d'août.

Gdansk on web : www.gdansk.pl, www.gdansk4u.pl

Plus d'articles

Nos propositions de séjour

Musées et galeries, ballades en ville, belle architecture ou tableaux. Comment rendre tout cela captivant pour la famille ?
LIRE LA SUITE
On vous présente quatre endroits uniques en Pologne, où ce sont des fantômes qui vous accueillent.
LIRE LA SUITE
Cracovie, Oświęcim, Wadowice, Zakopane, Wieliczka ou Kalwaria Zebrzydowska. Si vous souffrez de manque de temps pour des voyages plus longs, choisissez une excursion de deux ou trois jours dans une ville offrant beaucoup de différentes attractions.
LIRE LA SUITE
Déjà envisagé un citytrip à Torun ? Cette ville du Moyen Age est une destination alternative pour un séjour original de trois jours.
LIRE LA SUITE

Planifiez votre voyage

Planifier un voyage
Combien de personnes?
1
Pour combien de temps?
2 jours

Nos ambassadeurs

Je souhaite recevoir la newsletter

Notre adresse

Organisation Polonaise de Tourisme à Bruxelles
Av. de la Renaissance 20 bte 25
1000 Bruxelles

Ouvert au public du mardi au jeudi, de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 16h00